Les Règles du Poker à Trois Cartes

Le Poker à Trois Cartes porte bien son nom puisqu’il se joue effectivement à partir d’une main de trois cartes. A l’aide d’un jeu de 52 cartes, le joueur et le croupier se défient en opposant leurs mains respectives, à travers des combinaisons qui sont toutefois moins diverses que le Poker traditionnel. Cette variante est par conséquent beaucoup plus rapide et les options de paris sont moins nombreuses. Si le Poker à Trois Cartes est fortement critiqué par une certaine catégorie de joueur qui le considère comme un jeu de cartes « express », ce divertissement présente toutefois des avantages non-négligeables : c’est notamment le cas de sa simplicité d’utilisation, son gain de temps et son potentiel rémunérateur.

Déroulement de la partie

  • Avant de commencer les débats, le joueur et le croupier commencent par placer leurs mises de départ -ou ante, l’un d’eux placera d’ailleurs un pari dit minimal et l’autre un pari dit maximal.
  • Les deux participants reçoivent par la suite trois cartes faces cachées. Ils n’ont pas le droit de les retourner.
  • Selon les variantes, les participants auront la possibilité de consulter leurs cartes ou non. Parallèlement, rien ne les interdit d’effectuer une deuxième mise. Ils peuvent hausser leurs paris, suivre ou se coucher s’ils pensent n’avoir aucune chance de gagner.
  • Après la dernière phase de paris, les participants mettent leurs mains face à face et celui qui a la main la plus forte empoche la totalité des gains.

Actions du joueur

Au poker à trois cartes, il est impossible de composer les meilleures combinaisons bien connues du Poker classique telles que le carré ou la quinte. La combinaison la plus performante au Poker à Trois Cartes sera donc un simple brelan. La main la plus faible sera une main haute, c’est-à-dire sans combinaison particulière. Nous vous indiquons dans le tableau ci-contre la hiérarchie des mains gagnantes au Poker à Trois Cartes.

Main Rapport de paiement
Brelan 3 :1
Deux paires 2 :1
Paire 1 :1
Carte Haute 1:1

Différents scénarios

Il y a des règles bien distinctes à connaître au Poker à Trois Cartes. Ainsi, il arrive que les deux parties soient dans l’incapacité de former des combinaisons complexes et doivent se contenter de simples mains hautes. Il faut savoir que dans ce cas de figure, le croupier est tenu de posséder une Dame pour l’emporter sur le joueur.

  • Un Brelan l’emporte toujours sur les autres combinaisons gagnantes. Les gains sont de 3 contre 1 via cette combinaison spécifique.
  • Il ne peut y avoir d’égalité que si le joueur et le croupier possèdent des mains dont la valeur nominale est identique, par exemple, un 3 de Trèfle et une Dame de Pique s’annuleront avec une Dame de Carreau et un 3 de Cœur.
  • Si en fin de partie, le joueur n’est plus en mesure de suivre le joueur, il est dans l’obligation de dévoiler l’intégralité de ses cartes.
  • Le croupier l’emporte sur le joueur si ce dernier ne peut dévoiler ses cartes, et ce avec un rapport de paiement crucial de 2 contre 1.

Devenez un As du poker à trois cartes en une seule lecture

Cette variante du poker n’aura plus aucun secret pour vous après la lecture de cet article qui revient sur les stratégies du poker à trois cartes :

Suivez nous