Les distributeurs de licences de jeu

Sur internet, il est conseillé de faire deux fois plus attention à notre sécurité. Le monde des casinos en ligne n’est pas à l’abri d’une fraude. Il est important, en tant que joueur, de connaître les risques et de savoir comment se protéger. Parmi les vérifications que vous pouvez effectuer pour savoir si le casino sur lequel vous souhaitez vous inscrire est fiable, vous pouvez regarder quel est le distributeur de la licence d’exploitation de l’opérateur en question et vous assurer que l’autorisation est toujours valide. Voici un petit guide pour connaître ces organismes vous garantissant le sérieux des casinos auxquels ils délivrent ces fameuses licences.

Sans licence valide, le casino n’a pas le droit d’exercer

Avoir une licence est obligatoire pour les casinos afin d’exercer en toute légalité. C’est une autorisation d’exploitation qui garantit que le casino respecte un cahier des charges rigoureux en accord avec la loi du pays dans lequel il est basé. Elle vous certifie également que le casino n’est pas une énorme arnaque qui exerce de manière frauduleuse. C’est donc un compromis, un gage de qualité pour l’opérateur qui affiche cette licence en guise d’argument commercial, mais aussi un gage de sécurité pour le joueur qui est certain que l’établissement virtuel ne fermera pas ses portes du jour au lendemain en emportant tous ses fonds. Pour vérifier qu’un casinotier est licencié, rendez-vous en bas de page, vous verrez le logo de l’organisme qui a délivré cette licence. Si vous cliquez dessus, vous aurez accès au site gouvernemental dont fait partie cet organisme, et/ou au statut de la licence et à l’identifiant de l’opérateur.

Les distributeurs des licences

À travers le monde, les organismes délivrant des licences ont chacun leurs critères. Les pays à délivrer ces précieux sésames ne sont pas si nombreux si on considère la quantité de casinos en ligne qui ouvrent leur site chaque jour. Cela signifie que ces institutions souvent gouvernementales ont du pain sur la planche. Cela dit, les licences sont accordées en fonction de critères rigoureux. Si le casino candidat ne respecte pas une seule de ces règles, la licence s’envole. Que l’opérateur ait déjà la licence ou pas d’ailleurs, les contrôles sont régulièrement effectués pour s’assurer que les services méritent cette licence à long terme. En Europe, on compte trois grandes autorités compétentes en la matière :

La Lotteries and Gaming Authority chypriote est l’une des plus récentes à avoir fait son apparition, puisqu’avant 2007, les jeux d’argent étaient totalement interdits dans le pays. Cette institution est par conséquent extrêmement exigeante. Malgré quelques couacs par le passé, Chypre a rattrapé ses erreurs et travaille dur pour ne pas les répéter.

La MGA, ou Malta Gaming Authority fête ses quinze ans et fait donc figure de pérennité, donc de sérieux. Malgré sa petite taille, l’île de Malte compte des milliers d’entreprises du secteur de l’iGaming et les licences délivrées par l’organisme gouvernemental sont fiables et sérieuses.

Gibraltar est un morceau de terre encore plus petit que celui de Malte et pourtant, il en impose aussi au niveau de la délivrance des licences ! La Gibraltar Regulatory Authority fait face aujourd’hui à quelques interrogations d’ordre politique, car la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne pourrait poser quelques soucis d’harmonisation puisque l’institution fournit principalement les opérateurs du territoire de la couronne.

En dehors de l’Europe, les joueurs d’autres continents ne sont pas en reste :

La Curaçao Internet Gaming Control Association (valide pour les opérateurs qui proposent leurs services dans les pays d’Europe)

La Kahnamake Gaming Commission au Canada

Et d’autres moins connues, situées notamment en Asie, encadrent soigneusement le marché des casinos en ligne.

Vous savez maintenant comment les licences sont distribuées et pourquoi elles sont si importantes pour vous et le casinotier.

Découvrez les autres acteurs du secteur des jeux d’argent en ligne :

Suivez nous